Η ΤΗΛΕΟΡΑΣΗ ΤΩΝ ΔΙΑΖΕΥΓΜΕΝΩΝ - ΔΡΑΜΙΝΟ ΚΑΝΑΛΙ ΣΤΟ ΙΝΤΕΡΝΕΤ

Παρασκευή, 24 Απριλίου 2020

Τετάρτη, 29 Ιανουαρίου 2020

Τρίτη, 7 Ιανουαρίου 2020

Φιλικός χαιρετισμός Γαλλικού συναδελφικού Συλλόγου

Objet : Egalité Parentale - Année 2020  

 6942010255  sygapa.sygapa@gmail.com     
Chers parents seuls, chers grands parents, chères marâtres et chers sympathisants,
Difficile de souhaiter une bonne année, alors que bon nombre d'entre nous ont passé ces fêtes sans nos enfants, qu'il ne semble pas y avoir d'éclaircie annoncée... déjà malmenés que nous sommes par les mouvements sociaux en tout genre, la sécheresse puis l'excès de pluie...
            alors, du balais 2019 !                                                            Accueillons 2020 sereins et plein d'entrain

L'année 2019 avait pourtant bien commencée avec des entrevues en janvier dernier avec les conseillères directes à la Justice d’Édouard Philippe et sur l'égalité H/F d’Emanuel Macron pour se finir en décembre, avec le directeur de l’ENM, école nationale de la magistrature.
Entre temps, outre des entrevues avec des députés, des maires de grosses villes ou d'arr. parisiens, des organismes étatiques, nous avons été reçu, accompagnés par d'autres associations, à la présidence de l’Assemblée nationale, aux ministères de l'éducation (2 fois), de la Santé (2 fois), de la Justice (3 fois, et le prochain en février), par les présidents de la DRDFE - Direction régionale des droits des femmes et à l'égalité, de l'UNAF - Union nationale des associations familiales, de l'ONPE - Observatoire national de la protection de l’enfance, du HCFEA - Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge, du CESE - Conseil économique, social et environnemental, la Défenseur des droits des enfants (3 fois)...

Malgré cela, une proposition de loi idéale, exactement ce que souhaitaient de nombreuses associations et portée par une députée UDI, devait être mise dans leur niche parlementaire du 30 janvier 2020. Elle n'a pas été retenue par leur groupe parlementaire car elle n'a pas reçu un avis favorable du ministère de la justice pour qui la loi actuelle serait très bien.
Nous en sommes très déçu.
Pour autant, grâce aux actions pacifistes de nombreuses associations, les élus commencent pourtant à réaliser qu'il faudrait changer quelque chose.

Notre seul moyen d'arriver à nos fins est d'une part, de continuer à œuvrer ensemble, comme la rédaction d'un document contenant les principaux chiffres par thème avec références, cosigné par 18 associations (un document plus détaillé est en cours), d'autre part, de médiatiser notre combat en créant des évènements spectaculaires qui permettraient aux médiats de relayer nos actions pour que les élus réalisent qu'il faut changer la loi.

L'idée de simuler l'attaque d'une banque, pas n'importe laquelle, la banque du sperme, déguisés en préservatifs, est trop déjantée, celle de bloquer les grands ponts symboliques de Normandie, d'Aquitaine, de Millau, de l'ile de Rée, est trop risquée et nous sommes trop peu de motivés à nous bouger,
Reste des idées évoquées comme :
-      nous déguiser en femmes pour les hommes et inversement, et simuler des petites scénettes de la vie de tous les jours, comme une pièce de théâtre, en surfant sur cet humour décalé devant le ministère de l'égalité H/F et de la justice (des H en jupe qui repassent, montent de faux parpaings avec une truelle, tricotent, des femmes déguisées ou des hommes qui étalent une pate à tarte avec un rouleau à pâtisserie, poussent une poussette vide, donnent le biberon à une poupée...
-      aider un enfant devenu majeur à porter plainte contre l’Etat français pour l’avoir privé de l’un de ses parents, contrairement à ses droits cités dans la CIDE - Convention internationale des droits de l'enfant...
-      lancer une pétition sur internet, relayée massivement par toutes les assoc qui acceptent d'agir ensemble,
-      dessiner une image avec une personne de face pointant du doigt en face, avec marqué « Le pays a les yeux sur toi, Magistrat, sois à la hauteur de ta tâche », et l'afficher dans les couloirs des tribunaux,...

Bref, vous l'aurez compris, le combat continue, et comme l'union fait la force, n'hésitez pas à rejoindre le mouvement pour qu'ensemble, nous nous battions pour le droit de l'enfant à voir équitablement ses 2 parents suite à une séparation ou un divorce, seule façon de pacifier les conflits, de réduire considérablement les éloignement géographiques volontaires, l'aliénation parentales, et dans une moindre mesure, les placements abusifs.
Et pour que notre combat ne soit pas vain,
à toutes et tous, nous vous souhaitons tout le meilleur pour 2020
Thierry BERGER
Président de l'association
  « Egalité Parentale »
   
Poème d'une association de grands parents 
Quand nous t’avons donné la vie, nous étions deux,
nous étions très heureux et amoureux
Tu es né de notre histoire d'amour
Tu as des parents pour toujours
Sans toi, ton père et ta mère ne sont rien
Nous sommes du même sang, du même lien
un lien d'amour que rien ne peut défaire
Tu ne serais pas là sans ton père et ta mère
Tu ne peux aimer l'un et détester l’autre
ni même préférer quelqu'un d'autre
Chacun a sa place dans ton cœur
et chacun a droit à sa part de bonheur
Pour ta mère qui t'a porté 9 mois durant
pour ton père qui t'as espéré tout autant
rien ne peut les résoudre à te perdre mon enfant
Même séparés, tu es et resteras uni à notre amour sans fin
Même si on t'y pousse, ne coupe pas le lien
Rejeter un parent, le haïr, c'est tuer l’amour,
c'est briser le lien, c'est tuer à ton tour
Regarde ton père, regarde ta mère, regarde-les bien
Sans toi, crois-nous, nous ne sommes rien
En silence, nous pleurons et hurlons de douleur
et toi, tu n'aurais donc pas de cœur ?
Rien ne justifie le rejet d'un de tes parents
rien ne justifie que tu sois malmenant
Avec l'intelligence du coeur, apaises notre souffrance,
Donne à chacun de nous toutes les chances
de vivre heureux, en harmonie et en paix
pour toujours, pour toute une éternité.